Pour les chinois, le vin de raisin, c'est du rouge ! Il représente entre 70 %-90 % de la consommation de vin des chinois.

Symbolique des couleurs

En Chine, le rouge est une couleur de prédilection. Porte bonheur, elle synonyme de prospérité et de puissance. la vie quotidienne regorge d'exemples témoignant cet attachement au rouge:

  • Lors d'un banquet, d’un mariage, les Chinois aiment porter des costumes rouges.
  • Les banderoles publicitaires sont aussi fréquemment rouges.
  • L’habit impérial était aussi souvent de couleur pourpre. Et le rouge est aussi la couleur du communisme (!)
  • Lors du Nouvel an, les chinois échangent l'équivalent de nos »étrennes » dans des petits sachets rouges, les « Hong Bao ».

Ce gout pour le rouge est célébré par le titre d'un film sur le vin en Chine : Red obsession.

Le blanc, au contraire, est la couleur du deuil (Par exemple, tout le monde se vetit de blanc pour un enterrement)Read More

Le facteur Santé

Le rouge a aussi la préférence des chinois car percu comme un produit naturel bénéfique à la santé.

Alcool blanc, un créneau déjà pris !

L'alcool traditionnel en Chine est l'alcool de riz nommé Baijiu (Alcool Blanc). D'ailleurs, le décollage actuel du vin rouge dans le pays ne doit pas faire oublier que le Baijiu reste de loin la boisson alcoolisée la pus consommée (60 % de l'alcool consommé, contre moins de 10% pour le vin !)

A noter toutefois :

  • Les vins blancs liquoreux sont bien appréciés en Chine : ils rappellent aux palais chinois e goût du Huangjiu, (alcool de riz jaune). Ils s'associent en particulier très bien avec les « mooncakes » lors du festival de la lune, période de forte consommation de vin.
  • Les vins blancs plus secs commencent aussi à avoir la cote, en particulier auprès des jeunes femmes (car plus légers et rafraîchissants).
  • Les chinois n'ont pas encore toujours intégré que le blanc se buvait frais. Donc ce vin n'est pas toujours mis en valeur de façon optimale !

Et le rosé ?

Il est assez paradoxal que le Rosé qui se marie si bien avec la cuisine asiatique soit aussi eu en vogue en Chine. Il souffre essentiellement d'une méconnaissance auprès du public, et est relativement peu promu en Chine. En particulier parce que les producteurs chinois en produisent peu. Il est également perçu comme moins naturel que le rouge et de moindre qualité.