La secteur viticole en Chine est en pleine expansion. En quelques années, la Chine s'est hissée en tête du classement mondial en terme de vignoble, de production de vin et de consommation.

Au delà d'une simple mode consumériste, le vin apparaît comme un point de convergence d’intérêts très variés, qui constituent autant de moteurs pour son développement. 

 

 

 

Pour les consommateurs :

1/ Affirmation du statut social

En Chine, une grande importance est accordée au statut social. Boire du vin est associé à un certain prestige et permet d'afficher un certain niveau de vie, une certaine réussite socio-professionnelle.

2/ Symbole de modernité et d'occidentalisation

Le vin représente l'occidentalisation et la modernité. C'est une facon de s'ouvrir au monde, une forme de voyage.

3/ Culture des cadeaux

Au-delà du problème de la corruption, les cadeaux sont un élément important de la culture traditionnelle chinoise et du fonctionnement de la société. Ils reflètent la notion de circulation du flux social, d'interdépendance qui caractérise les sociétés confucéennes. Offrir des cadeaux est une façon de jouer pleinement son rôle social. Le vin se prête parfaitement à un cadeau, et c'était jusqu'ici un des principaux motifs d'achat des vins haut de gamme.

4/ Pour les femmes, moyen d'affirmer leur indépendance

Le développement économique de la Chine s'est accompagné de l'émergence d'une nouvelle classe de femmes, souvent entrepreneuses et indépendantes, libérées des contraintes du foyer familial. Ce profil de femme est identifié comme un segment important des ventes de vin, et le fait de boire du vin pour ces femmes est décrit comme un acte d'affirmation de leur indépendance.

Pour le gouvernement :

1/ Développement économique, en particulier de certaines régions reculées

Le gouvernement est bien sur intéressé pour développer cette nouvelle activité économique. Mais la filière viticole apparaît surtout pour les pouvoirs publics comme une opportunité de compléter leur politique d'aménagement du territoire en dynamisant certaines régions non côtières encore peu développées. Ces régions ont souvent de grands espaces avec de faibles densités de population.

Dans certaines régions désertiques (Xinjiang, Gansu), l'implantation de vignes permet aussi de gagner sur le désert et de limiter l'impact des tempêtes de sables.

2/ Santé publique

Traditionnellement, les Chinois boivent très peu de vin. Ils consomment plutôt de la bière, et surtout de l'alcool de riz, qui pose un grand problème de santé publique. Le gouvernement encourage la filière viticole pour substituer la consommation de vin au Baijiu.

Pour la filière viticole :

1/ Capacité d'investissement (locaux et étrangers)

Dans une Chine en pleine croissance, les investisseurs ne manquent pas. En particulier, de nombreux milliardaires ont investi dans la filière viticole. Les sociétés étrangères voient aussi cette activité en Chine comme un nouvel El Dorado.

2/ Immensité et diversité territoriale

L'immensité et la diversité du territoire chinois offre une incroyable palette de climats et de sols, offrant ainsi de nombreux terrains d'expérimentations pour la production de vin.

3/ Un marché immense

Enfin, c'est bien sur l'attrait d'un marché immense qui mobilise les investisseurs et les acteurs du monde viticole.